DETECTIVE STRICTEMENT PRIVÉ # 1

Pat Magnum apparait pour la première fois en 1979, dans le petit-format Détective Strictement Privé # 1 ("La Croisière en Folie").
La bande est dessinée par l'excellent Gi-Toro (avec probablement l'aide de son assistant cradingue Vince Vitta sur une bonne moitié des planches) et publiée par Editora, une boite d'édition appartenant au fameux André Guerber.
Sur la couverture, Pat a la tronche de Giuliano Gemma - c'est chouette ! - et dès la seconde planche, il brise le fourth-wall pour faire connaissance avec son lectorat - c'est encore plus chouette : les origines de Pat Magnum, par lui-même !

et tant que nous y sommes (et qu'il reste de la place sur ce billet), voici une publicité pour l'épisode suivant ("Hold-Up Dans Le 7eme Ciel !" yeah !) et une réclame pour Le Club Amour, une revue de petites annonces échangistes.

3 commentaires:

Zaïtchick a dit…

ça a l'air plutôt drôle.
Sinon, s'agit-il d'intrigues construites un minimum ou de vagues prétextes à des parties de jambes en l'air ?

ROBO32.EXE a dit…

je dirais qu'il s'agit d'un énorme prétexte pour caser à tout moment des parties de jambes en l'air sur une intrigue idiote mais fière de l'être.
si ça t'intéresse, je pense que le forum BD Trash en a scanné quelques épisodes dans leur intégralité.
j'avais aussi consacré un très court billet à Gi Toro ici :
http://muller-fokker.blogspot.com/2009/10/jimmy-toro-futurella-2.html

JayWicky a dit…

Purée, c'est quand même génial : le personnage lui-même s'adresse à nous pour admettre ouvertement qu'il est le jouet bootleg d'un personnage de série TV et de l'acteur qui l'incarne, en toute simplicité. Tu fais ça aujourd'hui dans un truc qui n'est pas purement comique (car la parodie est davantage admise que le pastiche), tu te prends deux procès dans la gueule. Merde, quelle belle époque pour qui voulait se vautrer dans la référence assumée. Enfin, cela dit, à l'époque, c'est pour obscénité ou outrage aux bonnes mœurs qu'on se prenait des procès, alors l'un dans l'autre...