ARNAQUE ÉDITORIALE, GUERBER STYLE

LA TROISIEME PEAU, JOHN BINGHAM
BELVÉDÈRE / CIBLE # 17, 197?

Comme si il n'était pas assez difficile de se retrouver dans la production des multiples façades éditoriales de monsieur G
uerber, véritable flibustier de la presse à imprimer (ses divers mefaits : Belair, Beaulieu, Baudelaire, Bastille, Belvédère, Odepi, France Sud, Bois de Boulogne, Transworld, collections spécialisées dans la réédition masquée et le traficotage d'inédits), voila en plus qu'on y découvre, entre deux références maison certifiées Jacky Fray, Ange Bastiani ou André Duquesne, des rebrochages sauvages de bouquins provenant d'éditeurs hautement respectables.
Ainsi, ce Troisième Peau, roman policier du baron et ex-espion anglais John Bingham, initialement paru en 1963 dans la collection Panique (petite sœur de la Série Noire : fondée par Marcel Duhamel et hébergée chez Gallimard) et resurgissant dix ans plus tard lifté d'une couvrante fort tapageuse aux éditions du Belvédère - les connaisseurs auront saisis la référence à la môme Double-Shot, le Belvédère étant le nom de son casino dans la série de George Maxwell.
Drôle de mutation en tout cas.
Car si l'emballage se fait roman-photo, l'intérieur n'a pas changé d'un pouce : achevé d'imprimé en 63, dépôt légal en 63 aussi, le sigle de la NRF apparait en troisième page, copyright éditions Gallimard 1963 - il s'agit en fait des invendus de l'édition Panique, couverture originale arrachée, cahiers remassicotés et rebrochés aux couleurs de sieur Guerber qui, j'imagine, n'avait certainement pas l'accord de Gallimard pour procéder.
Quel sacré filou, ce Guerber !
Et c'est justement pour ça qu'on l'aime !

(petite précision : à cette époque, dans les années 70 donc, Guerber ne sévissait plus tout seul comme au temps des éditions Bel-Air mais avait l'appui de celui que l'on peut considérer à juste titre comme son père spirituel, Roger Dermé, l'homme derrière le 5 rue des Moulins - cela expliquerait donc la référence à George Maxwell... et aussi quelques belles petites choses dont je vous entretiendrais le mois prochain...)

9 commentaires:

losfeld a dit…

j'en ai un aussi, de je sais plus quel titre de la ènèrèfe... faut que je range ma nouvelle bibliothèque tiens...

ROBO32.EXE a dit…

ah oui, ça m'intéresse. même collection "la cible" et tout et tout ?
sinon, ranger sa bibliothèque, c'est un gros plaisir. moi, je le fais tout nu, c'est encore plus sexuel ;)

losfeld a dit…

oui oui il me semble, mais là il fait trop froid pour que je me foute à poil et que je commence à chercher...

Filo Loco a dit…

putain un club de bibliophiles naturistes !

ROBO32.EXE a dit…

tu veux adhérer ? ya des promos pour l'hiver. Masques acceptés.

losfeld a dit…

Alors, après rangement de la bibliothèque et rhume lié à la tenue légère adéquate à cet exercice, j'ai remis la main sur quelques bouquins de la cible:
- John Trinian "Le métier dans le sang" Publications ZED, 17 rue de l'Université PARIS VII, coll Haute tension. 1963. Aucune mention de la Série Noire. Je n'ai pas cherché à quelle date il est sorti en SN d'ailleurs.
- Henry Farrell "Six jours à vivre", La Cible en couverture et l'intérieur série noire. Une pauvre jeune fille nue en talons, poignets attachés en couv. "Production Belvédère Paris" en 4eme de couv, 1963.
- Mark McSHANE "La Reine des garces (La Teigne), tout pareil...
Voilà voilu, je t'enverrai les scans quand j'aurai enfin un scanner...

ROBO32.EXE a dit…

merci pour les précisions
j'ai moi aussi une publication ZED, L'enfant de la mort (collection Haute Tension, 1963) mais il ne s'agit pas d'un rebrochage. Y a-t-il le logo de la nrf dans "Le métier dans le sang" ?

Anonyme a dit…

non aucune mention de la nrf

ROBO32.EXE a dit…

oui, donc c'est bien ce que je pensais, ZED publications ne devait avoir aucun rapport avec Guerber (et même si le logo de collec' entretient quelques similitudes)