CABARET / DOSSIER X # 12

Outre l'excellente revue Ere Comprimée (le magazine de l'homme du futur, mieux que du Métal Hurlant deuxieme période), les éditions Campus publièrent au début des années 80 - et très certainement dans l'espoir de concurrencer Elvifrance sur le terrain de la bande sexy-sadique et du cochonou noir & blanc - divers petits-formats adultes aux titres révélateurs. Sexyman, Sexorama, Astrosex, Dossier X... n'en jetez plus !
Dans l'ensemble, la qualité avoisine celle des parutions Guerber, l'humour cassoulet en moins, mais on peut tout de même se dégoter dans le lot un petit bijou, le sublime Dossier X # 12, paru en 1981 et sobrement titré "Cabaret."
Coup classique : l'auteur de ce numéro n'est pas crédité - mais ses influences sont évidentes. Magnus et Corben. On pense aussi à Mezzo (qui, à l'époque, devait débuter pas très loin) et au Loro de Sweet Délice... entre autres. L'encrage, les trames et la composition sont magnifiques, même si, comme dans presque toutes les bandes alimentaires, un certain relâchement se fait sentir au fur et à mesure que l'intrigue avance. Une intrigue quasi-inexistante, comme de bien entendu, mais qui débute par deux belles scènes : un numéro de cabaret à la Jess Franco et une évasion de prison très fantaisiste. La suite est moins marquante mais ce n'est pas contrariant. L'ensemble est tellement beau que l'on pardonne tout. Même le trait pressé et l'encrage fatigué du dernier tiers. En réalité, le seul défaut véritable de ce numéro est de ne pas donner le nom de l'artiste derrière ce stupéfiant one-shot.
Le meilleur pour la fin : les amateurs des poitrines conséquentes à larges aréoles seront aux anges puisque les belles Ilsa et Deborah, généreusement pourvues par leur créateur anonyme, se déshabillent régulièrement, tout au long de ces 112 pages. Un exemple parmi tant d'autres...
Ouga-ouga !

9 commentaires:

Pop9 a dit…

Ouga-ouga, effectivement.

mikkymixx a dit…

Généreuse cette rubrique !

quicky a dit…

ca fait déja plusieurs posts de ton blog que je lis et je trouve que tu as une qualité d'écriture impressionante!

losfeld a dit…

moi aussi, pareil

ROBO32.EXE a dit…

eh bien... euh... merci beaucoup. permettez moi de rougir. je suis un timide, vous savez...
en tout cas, j'essaierai de ne pas trop vous décevoir par la suite ;)

DrBis a dit…

Exact !

D'ailleurs, ce passage ne m'inspire qu'un mot : Oh, mammaire !

ROBO32.EXE a dit…

d'ailleurs, je viens de me rendre compte que j'ai commis dans ce texte cette erreur typique : j'ai écrit 'auréoles' à la place de 'aréoles'...

POP9 a dit…

Grave erreur, mon fils, vous en conviendrez.
Pour votre pénitence, vous nous ferez trois Pater et vous vous isolerez durablement dans votre cellule afin de relire "La Vie des seins".

ROBO32.EXE a dit…

OUCH ! vous êtes bien dur avec moi, Pop.

(J'avouerai néanmoins que tout cela a constitué une lecture très instructive car, dans toute cette galerie de gugusses auréolés, on trouve tout de même quelques sacrés cocos - je pense à ce Vincent du 22 janvier qui, alors qu'il se fait torturer par un inquisiteur, hurle des "encore encore" de masochiste en transe ou à notre Saint du jour, Saint Jean L'Aumônier, qui n'est ni plus ni moins qu'un boursicoteur avant l'heure : il dilapide son pèze inconsciemment, finance les miséreux à tire larigot pour, finalement, recevoir le double ou le triple de sa mise initiale par opération du saint esprit !)