COPLAN # 8 [1971, ARTIMA / AREDIT]

Je suis très espionnage en ce moment. Et western aussi. Je m'en excuse. Les choses vont surement s'améliorer dans les prochaines semaines.
De toute manière, en attendant le billet cow-boy de demain, voici un peu d'espionnage français en bande dessinée avec ce numéro 8 de Coplan et qui, contre toute attente (car d'habitude, Coplan chez Artima/Aredit, c'est illisible et affreusement moche), se trouve être très satisfaisant, graphiquement parlant.
Petit listing de ses qualités...
On y trouve donc des ombres à la Steranko, un beau lettrage d'ouverture à la Will Eisner...

...une jeune espionne qui se donne (comme il se doit) à notre héros...

... de l'action ultra-dynamique (on dirait une pose de Kirby, avec un angle légèrement diffèrent)...


... un peu de violence envers les femmes (chose qui est toujours la bienvenue dans ce type de divertissement... surtout lorsque les gambettes de la gonzesse sont ainsi dévoilées, n'est-ce pas lolo ?)...
....et, enfin, des révélations totalement abasourdissantes (comment ? COMMENT ???)

Bon, il y a plein d'autres choses superbes dans ce fascicule (de nouvelles gambettes dénudées, des trames de gris à foison, des hachures, des textures de tissus sixties, des belles bagnoles à l'ancienne, des mises en page bien fignolées, des lettrages qui claquent, des coups qui pleuvent, etc, etc) mais je ne peux pas tout montrer, on s'arrête donc là.
Et puis, si ça vous intéresse vraiment, sachez que les Coplan, contrairement à d'autres publications Artima / Aredit de la même époque, ne sont pas du tout recherchés et se trouvent donc facilement pour pas cher.

6 commentaires:

artemus dada a dit…

La couverture aussi semble travaillée, ce collage "popart" passe assez bien, je trouve.

En tout cas la première page est bluffante.

Benoît Barvin a dit…

Bonjour,

Le dessinateur de ce Coplan semble être "Huescar". Ce dessinateur espagnol a dessiné pour un grand nombre de maisons d'édition. En France, on l'a vu dans "Rintintin" pour "Dan, L'homme à la moto", notamment, et dans "Pif gadget" dans l'adaptation de Mannix et d'autres bd, des adaptations de récits chevaleresques, et également dans "L'histoire de France en bande dessinée" (plus de choses sur sa fiche dans : http://www.bedetheque.com/auteur-4969-BD-De-Huescar-Jose.html.)
Son style est caractérisé par des à-plats noirs, effectivement, une mise en scène dynamique et ces fameux "traits" pour indiquer la vitesse d'un personnage - ou de sa moto.
Merci de vos papiers qui, à chaque fois, me font replonger dans mes différentes collections...

Benoît Barvin, Blanche Baptiste, Luc Desle, Jacques d'Amboise a dit…

Rectificatif,

Ce n'est pas dans "L'histoire de France" que Huescar a travaillé, mais dans "L'Histoire du Far-west!

ROBO32.EXE a dit…

Merci pour toutes ces informations, Benoit. Je ne connaissais pas du tout Huescar !

et Artie, c'est vrai, je n'ai pas causé de la couverture...
Pour info, Artima étant, à l'époque, lié aux presses de la cité, les couvertures des petit-formats d'espionnages étaient bien souvent des collages d'illustrations provenant de la collection de romans 'Punch'

tiens, d'ailleurs, regardes qui l'on retrouve ici :

http://aucarrefouretrange.blogspot.com/2009/12/punch.html

artemus dada a dit…

Merci pour le lien amigo, et merci pour les infos Benoît.

Zaïtchick a dit…

Huescar est un très bon dessinateur qui officia dans Pif Gadget notamment sur l'Agence Eurêka.
Je t'envoies quelques liens.
http://forum.superpouvoir.com/showpost.php?p=151248&postcount=646
http://forum.superpouvoir.com/showpost.php?p=151413&postcount=648

En tout cas, c'est vrai que c'est plutôt inhabituel les bonnes adaptations chez Artima.